Réseau Scientifique Ouest Africain des plantes

EUPHORBIA HIRTA L.

Malnommée, Asthma herb

Famille : Euphorbiacée

Mbal-mbal (Wolof), daba dablé (Bambara), takâpolé (Peul/Toucouleur), Nonan Kurchiya (Houssa)

1. Connaissance de la Plante

La malnommée est une plante anthropogénique qui occupe des espaces désertiques ouverts. Retrouvée presque partout en Afrique, c'est une plante pantropicale et subtropicale. Elle fait partie d'une grande famille botanique et le genre Euphorbia renferme environ 1600 espèces. Les usages traditionnels et ethno pharmacologiques répertoriés sur cette plante montrent son intérêt dans la thérapeutique sur le continent africain. Les euphorbiacées sont une famille caractérisée par la présence de latex plus ou moins toxique de couleur blanc laiteux. Au Sahel elle est surtout utilisée en décoction des parties aériennes, et le plus souvent associé à d'autres plantes pour ses propriétés galactogogues. C'est une herbe annuelle souvent couchée sur le bas-côté des routes et pistes dans toutes les zones climatiques du sahel.

Inflorescences

Usage Médecinal et Traditionnel

  • Médecine traditionnelle :Feuilles et Fleurs :En Tisane et en décoction : Asthme ,toux bronchitique, analgésique, diurétique, galactagogue ,dysenterie ,maladies uro-génitales(calculs, problèmes menstruels) Latex : Eczema, verrues et autres affections cutanées
  • Phytothérapie et Evaluation clinique :Parties aériennes : Dysenterie amibienne (Dysenteral® DMT Bamako), Toux (broncho spasmolytique)
  • Autres usages (alimentaire, cosmétique, etc.) :Aucun, outre les usages médico-traditionnels

2. Botanique

Euphorbia hirta est une herbe annuelle branchue, avec des tiges pouvant mesurer jusqu'à 50cm de long. On la retrouve en tapis le long des champs et sur les chemins de campagne. Elle contient du latex (tige et feuille) et on note la présence de poils fins jaunâtre sur presque tous les organes de la plante. Les feuilles sub-ovales, et difformes sont opposées, elles peuvent avoir une teinte violette vers la nervure centrale et la base. Les inflorescences caractéristiques des euphorbiacées avec des fleurs vertes en grappes axillaires ou terminales. Ces fleurs sont unisexuées avec la caractéristique de la fleur mâle sessile et la femelle portée par un court pédoncule. Les fruits faisant 1 à 2mm de diamètre sont coniques et de couleur brun-jaunâtre à maturité.

3. Portrait phytochimique

La plante entière est riche en diterpènes(ester de Phorbols) et triterpènes(kaempferol,?-sitosterol ) et d'autres constituants volatiles dont l'euphorbol. Le latex est riche en inositol et en tannins galliques et catéchiques,on y retrouve également de l'euphorbon qui pourrait expliqué son caractère dermato génique. Dans les fleurs il y'a de l'acide ellagique. Dans la plante entière on note également la présence de flavonoides dont la quercetrin, d'alcaloïdes et différents sucres.L'activité anti diarhéique pourrait être attribuée à la présence de tannins hydrolysables nommées Euphorbin et aux flavonoïdes retrouvés dans l'extrait notamment la Quercitrine. On note la présence de différents minéraux et une concentration intéressante d'oligoéléments (Manganèse, Cuivre et Zinc).

4. Drogue Végétale et Mode d’emploi

Les parties aériennes de la plante sont le plus souvent utilisées (Feuilles, tiges, Fleurs) Dosage : Dysenterie amibienne, diarrhées : Décoction ou Infusion des parties aériennes : 100g de plantes séchées dans un litre d'eau. Boire 20ml de cette décoction 4 fois par jour jusqu'à disparition des symptômes (plus ou moins 7 jours) .Chez l'enfant de plus de 3 ans une cuillérée à café 3 fois par jour suffira et 10ml de 6 à 12 ans

5. Précautions d’emploi

La récolte des feuilles et parties aériennes doit se faire selon description ad hoc pour la préparation des drogues végétales. Et les extraits ne doivent pas être conservés plus de 24heures. Eviter un contact prolongé avec le latex

6. Effets indésirables et Contre-Indications

- Contre indiquée chez la femme enceinte et à discuter pendant l'allaitement- E.I : Hypotension, nausée, vomissement,- Contre-indication : constipation chronique

7. Interactions avec d’autres plantes ou médicaments

- Attention à la prise concomitante avec d'autres médicaments.- Sous le nom E. Hirta on peut rencontrer différentes variétés géographiques et biologique, On note le même profil phytochimique qu'avec l'E. pilulifera

8. Toxicité

- Extrait de plante dépourvu de toxicité par usage orale pour les usages de la littérature- Ingestion du latex frais de la plante : Crampes, Vomissement

Références Bibliographiques

  • 1°) J. KERHARO, J. G. ADAM. 1974 Pharmacopée senegalaise traditionnelle
  • 2°) T. BRENDLER, J. N. ELOFF, A. GURIBFAKIM, L. D. PHILLIPS (EDS) 2010 PRESS Ltd. AAMPS. African Herbal Pharmacopea