Réseau Scientifique Ouest Africain des plantes

VERNONIA KOTSCHYANA SCH.BIP.

Famille : Astéracée

Buayé (Bambara), Lomoda (Mandingue), Domashi (Houssa)

1. Connaissance de la Plante

C'est une plante de forêt que l'on retrouve beaucoup le long des rivières. Vernonia kotschyana est une herbe de pas plus de 2m de haut que l'on retrouve du soudan au Mali dans les savanes sahéliennes. Elle est connue populairement dans le sahel pour le traitement des douleurs gastriques. Une astéracée du genre Vernonia, qui est bien représentée en Afrique avec quelques espèces utilisées en médecine traditionnelle. On peut notamment citer V. amygdalina dont le nom « Doctor » au Sahel montre son intérêt thérapeutique. C'est un genre caractérisé par la présence de glycosides stéroïdiques nommés vernosides.

Usage Médecinal et Traditionnel

  • Médecine traditionnelle :Racines : Décoction : Traitements des douleurs gastriques, propriétés digestives, Vulnéraire. Feuilles : Traitement des dermatoses
  • Phytothérapie et Evaluation clinique :Antiulcéreux : Gastrosedal® DMT-Bamako

2. Botanique

Le vernonia kotschyana est une plante vivace, à tiges herbacées pouvant atteindre une hauteur de 1 m. Elle pousse sur des sols argileux. Les feuilles sont simples avec un limbe denté à disposition alterne. Les feuilles ont un sommet plutôt aigu et sont de couleur verte foncé. La fleur caractéristique des astéracées est un capitule terminal de couleur mauve violacé. Le fruit est un akène pubescent avec de la soie blanchâtre

3. Portrait phytochimique

Les racines principalement utilisées contiennent des polysaccharides hydrosolubles majoritairement l'Inuline et les pectines qui seraient responsables des activités antiulcéreuses. Il faut également noter l'activité bifidogénique de l'inuline qui contribue à former une flore intestinale saine. Elles contiennent également des saponines steroïdiques et des dérivés phénoliques. Cette plante contient également des glycosaides nommées vernoniosides, des sels minéraux ainsi que des corps gras dans les racines et les feuilles.

4. Drogue Végétale et Mode d’emploi

Les racines de la plante sont utilisées en poudre : Dosage : Ulcère gastrique : 5g dans de l'eau tiède à boire 3 fois par jour (jusqu'à disparition des Symptômes (15 à 1 mois de traitement) Chez l'enfant de 8 à 12 ans (pourrait être utilisé à des doses de 1 à 2 g 3 fois par jour) Précaution d'usage chez la femme enceinte (Etude de tératogénicité non disponible) et allaitante

5. Précautions d’emploi

La récolte des racines doit se faire selon description ad hoc pour la préparation des drogues végétales. Elles doivent être séchées au soleil et conservée à l'abri de la lumière.

6. Effets indésirables et Contre-Indications

- E.I : Douleurs gastro-intestinales, Nausées

7. Interactions avec d’autres plantes ou médicaments

- Prise concomittante avec des antibiotiques ou d'autres médicaments, modification possible de l'absorption- Différence avec le Vernonia amygdalina qui a des feuilles presque identique mais est un arbre

8. Toxicité

Aucune toxicité notée pour l'usage de la poudre de racine

Références Bibliographiques

  • 1°) J. KERHARO, J. G. ADAM. 1974 Pharmacopée senegalaise traditionnelle
  • 2°) Dr Rokia SANOGO Formulation d’un médicament traditionnel améliore à base de poudre des racines de vernonia kotschyana. dmt, bamako, mali (www.remed.org)