Réseau Scientifique Ouest Africain des plantes

VETIVERIA NIGRITANA (BENTH.)STAPF

Le vetiver africain

Famille : Poacée

Sep (Wolof), Bangasa, ngokoba (Bambara), Sâban (Peul/Toucouleur)

1. Connaissance de la Plante

Une plante native de l'asie du Sud (l'espèce Vetiveria zizanoides y est originaire puis introduite dans plusieurs régions tropicales) et connue pour plusieurs propriétés médicinales mais aussi largement utilisée dans l'agriculture comme stabilisateur des sols et protecteur contre l'érosion. Une plante largement répandue et promue par la banque mondiale pour conserver les sols dans le tiers monde. Elle est largement utilisée depuis plus d'un siècle en Inde, Indonésie, Thaïlande et en Afrique subsaharienne particulièrement au Sénégal. Dans les connaissances populaires le décocté de racine avec du riz serait un super aphrodisiaque pour les jeunes mariées. Elle est surtout connue au Sénégal pour son usage dans la purification de l'eau et comme correcteur de goût. C'est une plante caractérisée par son système racinaire fibreux et dense. Plus ce dernier est dense plus le sol sera stabilisé. Elle est aussi utilisé dans les jardins maraichers comme coupe-vent ce qui fait qu'on la retrouve en lisière des parcelles familiales. Elle forme des peuplements étendus et souvent purs dans les vallées inondées lors de la saison des pluies. La plante forme une touffe compacte.

Rhizomes séchés

Usage Médecinal et Traditionnel

  • Médecine traditionnelle :Racines : Dans l’eau de consommation comme antiseptique. Autres actions sédative, dépurative, diaphorétique, anti diarrhéique, antiépileptique (fumigation racinaire en cas de crise), tonique circulatoire Feuilles : Rhumatisme, Lumbago, Mal de tête
  • Phytothérapie et Evaluation clinique :Antispasmodique, Immunostimulante, circulatoire vasculaire (Huile essentielle de V. zizanoides )
  • Autres usages (alimentaire, cosmétique, etc.) :Plantes entières : Agriculture et agroforesterie (lutte contre l’érosion), chélateurs des métaux lourds (à l’instar de l’EDTA) Huile essentielle de V.zizanoides : Fragrance, pesticide, insecticide

2. Botanique

Le vétiver est une graminée qui fait partie d'un ensemble d'espèce du Genre Chrysopogon (anciennement classifié Vetiveria) ce qui en fait une grande diversité selon la région ou elle est rencontrée. L'espèce la plus répandue en asie est le zizanoides mais dans notre fiche nous parlerons de l'espèce nigritana plus rencontrée en Afrique de l'Ouest. Le vétiver est une herbe (1-2m de haut) vivace à croissance rapide avec un système racinaire pouvant aller de 2 à 4m et pénétrant dans des couches profondes du sol. Le système racinaire est dense.

3. Portrait phytochimique

On note la présence de tanins et de saponosides dans la plantes entière. L'huile essentielle extraite des racines est riche en sesquiterpènes(Vétivène) Et des lactones sesquiterpéniques (? et ?-vétivone) à propriété insecticide. Les racines contiennent environs 3% d'huiles essentielles Cette plante contient également des monosaccharides, des sels minéraux ainsi que des corps gras dans les racines et les feuilles.

4. Drogue Végétale et Mode d’emploi

Les racines sont utilisées pour purifier l'eau : racine ou complexe rhizomateux convenablement séchés. Traitement de l'eau : Porter à ébullition 2 litres d'eau avec une dizaine de rhizome attachés ensemble, laisser reposer au moins 3heures. Tenir au frais et consommer. Cette eau peut être conservée plusieurs jours à température ambiante et les rhizomes peuvent être utilisés 2 ou 3 fois (elle garde une bonne action purificatrice) Un exemple de plante à usage désinfectante pour l'eau en combinaison avec la poudre de graine de Moringa pour éviter la plupart des maladies transmissibles par les eaux usées. Une eau purifiée pour la prévention des diarrhées infectieuses. Mais également pour le traitement de la diarrhée du nourrisson avec cette eau aromatisée au Vetiver.

5. Précautions d’emploi

La récolte des rhizomes doit se faire selon description ad hoc pour la préparation des drogues végétales. S'assurer de l'absence de pesticide dans la zone de récolte, et choisir des plantes éloignées des routes et des dépôts d'ordures

6. Effets indésirables et Contre-Indications

Aucun effet indésirable ou contre-indication pour les usages dans la purification de l'eau

7. Interactions avec d’autres plantes ou médicaments

Il existe plusieurs espèces du genre Vetiveria, la plus rencontrée en Afrique de l'Ouest est l'espèce nigritiana. Noter que l'huile essentielle trouvée dans le commerce est souvent tirée de l'espèce V. zizanoides d'Asie.

8. Toxicité

Aucune déclaration de toxicité pour les usages dans la littérature

Références Bibliographiques

  • 1°) J. KERHARO, J. G. ADAM. 1974 Pharmacopée senegalaise traditionnelle