Réseau Scientifique Ouest Africain des plantes

ADANSONIA DIGITATA L.

Le baobab (arbre), Le pain de singe (fruit)

Famille : Bombacacées

Guy (Wolof), Sira (Bambara), Babbe,Boki (Peul/Toucouleur), Sito (Mandingue), Twega (Moré), Kuka (Houssa)

1. Connaissance de la Plante

Un arbre de la famille des bombacaceae, famille représentée par environ 30 genres pantropicales et environ 250 éspèces. On y retrouve le genre Bombax et Ceiba, on note également comme membre important de cette famille cultivé en Afrique le Ceiba pentandra. L'origine du Baobab serait vraisemblabement Madagascar ou on trouve 7 éspèces endémiques.Le baobab est un arbre des zones tropicales africaines et le nom du genre est attribué à Adanson(1771) qui décrit cet arbre lors de son séjour au Sénégal au 18ème Siècle. On retrouve le genre Adansonia également en Amérique tropicale et en Asie ou encore en Australie. Le nom d'espèce digitata L. fait référence à 7 espèces légèrement différentes en Afrique. Selon la région où elle est trouvée on lui donne des valeurs spirituelles et sacrées. Le Baobab est dans plusieurs villages l'arbre à palabre (lieu de rencontre) du fait de son ombrage ou même garde mort dans certains villages Sérère du Sénégal. C'est un indicateur très fiable pour la préparation des populations à la saison des pluies car cet arbre entre en latence pendant la saison sèche et dès le ressentiment des premières pluies on note l'arrivée des premiers Bourgeons. C'est un grand arbre mesurant de 10 à 25m de hauteur avec un tronc d'un diamètre pouvant aller jusqu'à 10m. Le baobab est un arbre qui peut vivre longtemps (jusqu'à 1000 ans), c'est un arbre fruitier d'une grande importance connu au marché du Caire dès le 16ème pour les fibres longitudinales de son écorce. Toutes les parties de la plante sont utilisés dans l'alimentation, mais aussi dans la médecine traditionnelle.

Baobab tronc

Feuilles

Usage Médecinal et Traditionnel

  • Médecine traditionnelle :Fruits (pulpe)et Feuilles, En tisane ou macération : Anti diarrhéique, tonique (antiscorbutique), Antiasthmatique, diaphorétique Ecorces : Galactogène, Traitement de la fièvre, traitement et prévention du paludisme
  • Phytothérapie et Evaluation clinique :Anti diarrhéique (Pulpe du fruit) – Fébrifuge(Ecorce)
  • Autres usages (alimentaire, cosmétique, etc.) :Feuilles : Poudres pour sauce Fruits: Jus de fruits par macération Huile de graine : Cosmétique. Presque toute s les parties de la plante sont utilisées dans l’alimentation humaine et animale

2. Botanique

Le baobab africain est un arbre très grand allant jusqu'à 25m de haut, avec un tronc dont la couleur peut aller du grisâtre au rouge. C'est un arbre des zones arides et sèches africaines, il est souvent cultivé en association au tamarin dans le sahel. On trouve une grande diversité variétale pour Adansonia digitata L. avec une différence au niveau de la taille et de la forme du fruit. La forme du tronc peut changer mais les branches sont souvent angulaires. Les feuilles sont composées digitées avec 7 folioles longuement pétiolées. Les fleurs ou boutons floraux sont blanchâtres. Le fruit à diverses formes sphériques ou ovoïdes allant jusqu'à 15cm de long contient un endocarpe fibreux avec une pulpe farineuse et les graines.

3. Portrait phytochimique

Les feuilles et les fruits constituent une bonne source protéique (4% dans jeunes feuilles) car elles contiennent 5 des 8 acides aminés essentiels. Elles sont aussi très riches en hydrate de carbone et en minéraux (Calcium, magnésium et potassium). Ce qui en fait une intéressante source alimentaire. La pulpe du fruit est riche en acide organique particulièrement en vitamine C (jusqu'à 5g par Kg). La plante contiendrait entre autres des mucilages (comme chez la plupart des malvacées) et des pectines. Dans l'écorce on retrouve des tannins, des gommes et de l'acide bétulinique. L'adansonine trouvée dans l'écorce serait responsable de l'activité antipyrétique.

4. Drogue Végétale et Mode d’emploi

Dosage : Faire bouillir de l'eau(laisser refroidir) et y ajouter la poudre de pulpe du fruit (~30g/litre), boire une tasse(200ml) 3 fois par jour en cas de diarrhée (dysenterie) Pour traiter la diarrhée du nourrisson : 1 cuillère à soupe dans une tasse (200ml d'eau bouillie et refroidie) donner à boire par cuillérée dans la journée jusqu'à disparition des selles liquides. Chez l'enfant de plus de 3 ans ¼(50ml) de tasse 3 fois par jour suffira et ½(100ml) tasse de 6 à 12 ans. Cette préparation peut être utilisée chez la femme enceinte et allaitante sans restriction. Il est recommandé fortement le jus du fruit frais pas trop sucré et sans additif comme soutien et apport en Calcium, Vitamine C et B1. Et une alimentation à base des feuilles pour les états de faiblesse et de convalescence.

5. Précautions d’emploi

Les feuilles et la pulpe du fruit ne doivent pas être séchées au soleil pour conserver la vitamine C et la pro vitamine A. Et les extraits ne doivent pas être conservés plus de 24heures à T° ambiante

6. Effets indésirables et Contre-Indications

Aucune connue à ce jour sur les usages classiques alimentaires et médicinaux.

7. Interactions avec d’autres plantes ou médicaments

- Prise concomitante avec certains antibiotiques (tétracyclines, quinolones) peut diminuer la biodisponibilité de ces derniers.

8. Toxicité

Pas de déclaration de toxicité à nos jours

Références Bibliographiques

  • 1°) J. KERHARO, J. G. ADAM 1974 Pharmacopée Sénégalaise Traditionnelle
  • 2°) Sidibe and J. T WILLIAMS 2002 Google book Fruits For The Future : Baobab, Adansonia Digitata L